Colette a dit "crève Harry"

Cliquer sur Forcer à quitter,

Posted in Colette says by colettesays on 28 septembre 2009

Je poursuis donc mes parallèles de geek en pleine force de l’âge… déformation professionnelle oblige.

J’envie mon système informatique à défaut d’avoir un système nerveux à la hauteur. Je lui envie sa capacité de gestion et son détachement en toutes circonstances : amère de constater que je suis loin d’en être là.

En ce moment, je vois flou donc je pense flou. J’en arrive à fantasmer l’idée d’un retour vers le futur, où me pousserai cette fonction efficace et sans appel que toutes les machines possèdent : la fameuse fonction « Forcer à quitter ».

En attendant, j’en veux à la nature / à la physique / à ma mère de m’avoir doté d’une de ces nouvelles formules de « chewing-gum au coeur tendre » en guise d’organe vital. Parce que ce qu’on oublie, c’est qu’après avoir croqué dans une de ces petites merdes sucrées, le cerveau s’affole et les coups de mâchoire suivants sont plus violents. La triste conclusion est qu’une fois le goût passé, il suffit de cracher et d’en prendre un autre… À tout perdre, j’aurais préféré être le dernier du paquet.

Une question digne d’un Shakespeare sous LSD persiste pourtant : être un chewing-gum d’aujourd’hui ou un faisan de demain ? J’irai chercher ma réponse dans l’ouvrage d’un esprit éclairé (cf. Les Trois Impostures de Paul-Jean Toulet) l’ayant très bien exprimé : « Il y a des femmes qui, plus elles vieillissent, plus elles deviennent tendres. Il y a aussi les faisans. »

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :