Colette a dit "crève Harry"

Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on peut le reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui,

Posted in Colette says by colettesays on 5 octobre 2009

Pour sauver un dimanche déjà bien engagé sur la pente de l’improductivité, j’ai décidé de prendre mon courage à deux mains – de prendre une douche aussi – et de sortir. Contre un lendemain de biture, une dose de culture… Plus efficace que l’aspirine m’a-t-on dit.

Les salles se succèdent et plus j’avance et plus je me perds. Je prends quelques notes sur ce qui m’interpelle, je passe vite sur ce qui m’emmerde, je m’arrête dix minutes pour observer les gens, avant de reprendre ma route. Je passe alors devant une installation : au milieu d’un couloir, un peu à l’écart du reste, trône ce qui devait être un cube. Un cube désormais démantelé en plein de petits morceaux irréguliers. J’avoue un instant avoir cherché l’arnaque : pas d’encart qui mentionne l’artiste et le blabla de sa démarche… Je doute.

Quelque chose heurte soudain ma jambe. J’ai juste le temps de comprendre ce qu’il va se produire. Un môme lancé à vive allure fonce droit sur cet amas géométrique faussement abandonné.  Les parents n’ont pas encore remarqué leur trublion s’échapper : il attrape un morceau, tape dans un autre et ça l’amuse follement. L’instant est magique. Il me regarde et se marre, je l’encourage d’un sourire. Ce qui se passe là, sous mes yeux, vaut toutes les performances artistiques de la terre.

Rapidement trois gardiens (pas moins) lui tombent dessus. Que faire d’un coupable d’à peine 4 ans ? C’est entre le rire et le devoir qu’ils tentent de l’interrompre. La tâche n’est pas simple : le gamin pense que ça fait partie du jeu et se met à courir partout, kidnappant une des pièces au passage. Les parents sont gênés, je suis émerveillée.

Désormais hors d’état de nuire, l’agitateur semble avoir compris. À l’abri dans les bras de son père, je l’entends lui baragouiner qu’il faut pas toucher, que c’est interdit…

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :