Colette a dit "crève Harry"

Diaporama,

Posted in Colette says by colettesays on 19 mai 2011

Une bouée de sauvetage flotte dans le fond bleuté d’une piscine vide.

Un lit aux absents, fait de draps blancs froissés, se noie sous la lumière délavée du petit matin.

Un mafioso en panama, lunettes noires et chemise hawaïenne porte une ardoise avec marqué dessus « i have a gun ». Il est dans un salon devant une peinture et un pot de fleur qui ne ressemblent à rien.

Un oiseau en plein vol rase un sol sablonneux. Le soleil à son zénith projette son ombre avec précision sur les grains de sable brûlants.

Deux vestes d’hommes dans un second-hand-shop sont suspendus à leurs cintres respectifs : elles sont seules sur leur tringle. Le tissu de la première veste est fait de motifs écossais vert foncé ; l’autre est en lin de couleur crème. La première a posé sa manche sur l’épaule de la seconde. Pas très loin d’elles, la robe verte d’une petite fille les regarde.

Quatres individus marchent en ligne au milieu d’une voie ferrée. Tous portent des masques vénitiens blancs et des tuniques blanches à manches longues qui s’arrêtent juste au-dessus de leurs genoux nus et écorchés. Autour d’eux, à perte de vue s’étend le béton. Sous un ciel laiteux annonçant la neige, ils marchent tous dans la même direction.

Un demi pamplemousse est posé sur une table contre un mur de cuisine. La couleur de sa pulpe tranche avec le blanc du carrelage.

Un chewing-gum bleu, craché sur le bitume, se colle au pneu d’une voiture qui vient de lui rouler dessus.

Un livre est ouvert sur une page qui dit « everything was beautiful and nothing hurt ».

Un tout petit singe se réchauffe contre un radiateur.

On voit Elvis Presley qui chante pendant un enregistrement en studio.

Un dessin dit que les meilleurs idées viennent habituellement aux pingouins sous l’eau.

Un panel de stimulants, tel que cocaïne, amphétamines, etc. est disposé sur une table en formica de couleur rouge orangé qui me rappelle celle de ma grand-mère.

Un article imprimé et découpé, dit « Look in on yourself (yourself est en italique) as an outsider. Standing outside your doorway watch yourself. Get perspective on your life and what you do, what are you doing ? Why ? and most importantly as you stand there in the doorway think about this, who’s watching you ? »

Interlude_20

Posted in Interludes by colettesays on 19 mai 2011

A : D’abord se voir.

B : Oui.

A : Après tu pourras partir.

B : Entendu. On se voit et puis je pars.

A : Ça me semble parfait comme rencontre.

Interlude_19

Posted in Interludes by colettesays on 10 mai 2011

A : Je crois que je vois mieux avec mes lunettes à l’envers.

B : … ah. Et tu vois mieux mes imperfections du coup ?

A : Non. Elles grossissent ta beauté.